the SCI Archives the SCI Archives
Quelques précurseurs de la non-violence

Origin of the text
Olivier Bertrand: Breaking down barriers 1945-1975, 30 years of voluntary service for peace with Service Civil International.
Paris (2008)

see Table of Content

see english version 

  

Quelques précurseurs de la non-violence

Quelques précurseurs de la non-violence(2)

On peut trouver au moins cinq sources d’inspiration qui ont pu influer sur la naissance du SCI :

Sur un plan concret, Pierre Cérésole avait aussi pu observer les chantiers de travail volontaire des pays anglo-saxons et scandinaves, en particulier ceux qu’organisaient les Quakers. Il avait aussi vu son compatriote J. Baudraz refuser le service militaire. Mais s’il y a eu des précédents, le chantier de Verdun en 1920 reste le premier exemple de chantier international conçu comme substitut au service militaire5.

Ce rappel des origines était utile pour bien comprendre l’esprit dans lequel a démarré le Service civil, mais aussi quelques unes des questions que pouvait poser la mise en pratique du concept, sur lesquelles on reviendra à la fin de ce recueil.

  1. Voir : Jean-Pierre Petit : Service civil international : Quel héritage ? Approches
  2. Internet site : thoreau.eserver.org.
  3. The Moral Equivalent of War", Stanford University, 1906. W. James pensait qu’il fallait néanmoins « préserver les mâles vertus que les militaires craignaient de voir disparaître avec la paix ». Le service devrait comporter un travail dur, exercé avec bonne humeur mais dans la discipline.
  4. Arthur Gillette, One MillionVvolunteers, Penguin.
  5. Hélène Monastier : Pierre Cérésole d’après sa correspondance. Op. cit.



Service Civil International - International Archives (2004-2022) - Conditions of Use - Contact